Historique

UNE COLLECTION OUVERTE AU MONDE

NAISSANCE D'UNE COLLECTION

La création d'un musée des Beaux-Arts, fut lancée dès 1911 par Jules Destrée (1863-1936), à propos des œuvres de Navez.

Dès 1889, la première pièce, un buste de François-Joseph Navez par Jean Hérain (Louvain, 1853 - Bruxelles, 1924), est donnée à la Ville et déclenche un processus de collection et de conservation.

Soixante œuvres sont acquises entre 1889 et 1936, date de l'inauguration des salles du Musée dans le très bel espace art-déco de l'Hôtel de Ville, où il se trouve. Des artistes remarquables tels que Pierre Paulus, François-Joseph Navez, Alexandre-Louis Martin, Joseph François, Fernand Verhaegen, etc. constituent le point de départ d'un ensemble qui ne cesse de croître.

Le premier conservateur, Fernand André (Dampremy, 1904-1973) a développé la politique d'acquisition. Très rapidement, après la constitution du musée, l'Etat belge va, d'une part, subventionner une partie des achats, d'autre part, y mettre des œuvres en dépôt, élargissant ainsi le créneau des collections. Accessibles seulement sur demande, ces œuvres dormiront jusqu'au 18 septembre 1980, date réelle d'ouverture du musée au public.

Le musée abrite des œuvres qui, du milieu du XIXe au milieu du XXe siècle, couvrent les grands mouvements artistiques qui se sont développés en Belgique, et constituent le premier volet de nos collections.

Depuis plusieurs années, le musée s'ouvre aussi à la création contemporaine et se veut un acteur privilégié du XXIe siècle. Réactualisant notre politique muséale, notre démarche répond aujourd'hui à un objectif d'ouverture, de dynamisme et d'implication sociale.

Illustrations : Vues du Musée des Beaux-Arts(c) MBArts

WordPress Theme built by Shufflehound. Copyright charleroi-museum.be