Toute pièce qui entre à l’inventaire du Musée se voit tout naturellement reliée aux autres par des affinités qui, d’artistes en artistes, d’œuvres en œuvres, d’époques en courants, de techniques en sensibilités, instaurent des dialogues et génèrent un ensemble cohérent. C’est bien cette cohérence qui donne son caractère et tout son sens à la Collection.

Cependant, si au-delà de cette cohérence intrinsèque, ces œuvres permettent de rejoindre les  courants de l’Histoire de l’Art national et international ainsi que les grandes tendances de l’art contemporain, certaines peuvent émouvoir plus que d’autres. Au cœur même de nos préoccupations les plus intimes, des démarches artistiques nous touchent particulièrement, incarnant, de manière parfois inattendue, les grands et petits questionnements, les joies, les tourments, les émois qui régissent notre quotidien.

Face à un individu qui, aujourd’hui, pourrait se perdre jusqu’à l’asphyxie dans le flux incessant d’une communication hypertrophiée, le « retour à soi », s’impose et prend une nouvelle dimension. A l’heure du tumulte des réseaux sociaux, la nécessité d’un retour à l’intime constitue sans conteste l’un des grands enjeux actuels.

Ainsi, face au bruit et à l’agitation, les peintures de Marie Rosen, suggèrent silence et solennité. Dans des espaces clos, et pourtant paradoxalement ouverts sur l’intime, dans un temps comme suspendu, troublant, sa technique, éprouvée, minutieuse, délicate, patiente, lui permet d’évoquer un univers tellement personnel qu’il en devient universel, renvoyant chacun à son propre reflet. A l’instar de Gilberte Dumont (Montignies-sur-Sambre, 1910 – 1989), fleuron des collections communales dont nous nous plaisons à la rapprocher, Marie Rosen est l’auteur d’un univers tout en introspection, délicat et énigmatique, teinté de mystère qui ici, prend des accents résolument contemporains.

Raconté par Coraly Aliboni, Conservatrice du Musée des Beaux-Arts

Marie Rosen (Bruxelles, 1984)

Sans Titre, 2016

Huile sur bois – 40 x 40 cm

Coll. Mbarts Charleroi – Inv. 2282

© Courtesy Galerie Rossicontemporary – Bruxelles, 2020