Du 29 novembre 2019 au 19 avril 2020 : focus d’artistes consacré aux Perrin&Perrin/ Placer, placer encore et laisser faire 

Martine et Jacki Perrin ont construit leur vie et leur œuvre ensemble depuis 1967.

Leur premier medium sera la céramique. Ils s’intéresseront aussi à la calligraphie qu’ils étudient auprès de l’artiste coréen Ung No Lee.

C’est dans les années 1990 qu’ils s’intéressent peu à peu au verre. Et dès 1998, ils enseignent fréquemment aux universités d’été du verre de Sars-Poterie.

Leurs œuvres font référence à la calligraphie, à la poésie, à la musique. Les subtiles compositions de vides et de pleins créent un langage qui s’élève vers le ciel. Au travers des jeux de lumière et de transparence dans ces constructions scripturales et musicales, ils analysent le geste, célèbrent la vie et interrogent le temps.

Couple modeste à l’immense savoir, ils sont avides de partager leur connaissance avec les autres artistes. Ils font preuve d’humilité, malgré la grande connaissance qu’ils ont du medium verre qu’ils ont appris ensemble à dompter.

En 2009, leur carrière artistique est couronnée par leur promotion comme Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Ils sont présents dans les collections permanentes de grandes institutions: le MusVerre de Sars-Poterie (France), le MUDAC de Lausanne (Suisse), le Musée des Arts décoratifs de Paris (France).

Cette longue carrière et cette relation si intime avec le verre méritaient de faire l’objet d’un focus au Musée du Verre.

A partir du 29 novembre, le public pourra découvrir une sélection de près de trente œuvres de ces artistes hors du commun, avec la présentation de l’installation X-Press, acquise en 2017 par la Ville de Charleroi pour le Musée du Verre.

Cette exposition sera accompagnée de la publication d’un catalogue de 112 pages richement illustrées, qui retracera la carrière de ces deux artistes (prix de vente : 10 euros). Vernissage au Musée du Verre le 28 novembre 2019 à 19h.