Une année 2015 tout en mouvements !

Cette année encore, les oeuvres des Collections du MBArts circulent, « voient du pays » et portent haut les couleurs de notre riante cité ! Si Constantin Meunier et sa Hiercheuse descendant à la fosse prônent le Réalisme à la Fondation Pierre Arnaud en Suisse (Lens) jusqu’au mois de mai, le Néo-impressionniste de renom, Maximilien Luce, est quant à lui présent  avec deux oeuvres évoquant les rives industrieuses de Charleroi, paradoxalement riches en jeux de lumière et de couleur, au Japon (Osaka et Tokyo).   L’Annonciation de Paul Delvaux quant à elle a quitté le territoire belge pour rejoindre l’Espagne (Madrid) où elle restera jusqu’à cet été. Il en va de même pour quatre oeuvres de René Magritte sollicitées par le Musée Magritte de Bruxelles dont le Directeur, Michel Draguet est le Co-Commissaire d’une vaste rétrospective internationale consacrée à l’artiste au Japon (Tokyo et Kyoto). La liberté de l’esprit, La fée ignorante, L’éclair et La baigneuse, oeuvres incontestablement représentatives de l’évolution de la manière du peintre surréaliste, ne seront donc plus visibles ici, à Charleroi, jusqu’à l’hiver 2015… Enfin, à partir de cet été, des oeuvres de James Ensor, Maximilien Luce (encore lui !), Pierre Paulus et Omer Ozcetin rejoindront le Musée des Beaux-Arts d’Ixelles pour une exposition consacrée au « Paysage dans l’art en Belgique ».

Bref, les oeuvres et les artistes du Musée des Beaux-Arts de Charleroi sont sollicités tant en Belgique qu’au-delà des frontières… et on aime ça !

 

Ill. Omer Ozcetin - Quelque part, 2004 - Inv. 1696 – Photo (c) L. Schrobiltgen

Laisser un commentaire