Prêt d’oeuvres au Musée Félicien Rops

Ill-Constantin Meunier - Hiercheuse descendant-a-la fosse nd - inv219 - photo : alain breyer Du 29 janvier au 20 mai 2011, deux oeuvres de Maximilien Luce (Paris, 1858 – 1941) et une oeuvre de Constantin Meunier (Bruxelles, 1831 – 1905) appartenant aux collections communales sont présentées à Namur dans le cadre de l’exposition consacrée à l’éditeur Edmond Deman (Bruxelles, 1857 – 1918) organisée par le Musée provincial Félicien Rops.
Ainsi Hauts fourneaux à Charleroi et Clair de lune sur le canal de Charleroi de Luce et Hiercheuse descendant à la fosse de Meunier (Ill.) rejoignent, pour un temps, le bel ensemble d’ouvrages et d’oeuves réunis par le Musée provincial autour de l’éditeur de renommée et grand amateur d’art bruxellois…

En 1868, Constantin Meunier est l’un des membres fondateurs de La Société libre des Beaux-Arts qui s’insurge contre la peinture académique régnante et entend « peindre la nature dans sa vérité »… Sensibilisé à la vie du prolétariat ouvrier qu’il découvre lors d’une visite du Val-Saint-Lambert et des usines Cockerill à Seraing en 1878, ainsi qu’à l’occasion d’un périple au travers des contrées industrielles belges en compagnie de Xavier Mellery (1845-1921), il en fait sa principale source d’inspiration.
Cette Hiercheuse descendant à la fosse relève bien du quotidien des gens du peuple, du travail des ouvriers, que privilégie Meunier. Pas de misérabilisme ou de politisation outrancière mais la simple constatation d’une unique et même réalité : celle du labeur. Véritable exaltation plastique du travailleur, son art, presque « religieux », sans éclat inutile, est empreint de grandeur et de solennité. Au-delà de la pure constatation physique ou psychologique, Meunier établit une synthèse du statut de l’ouvrier qui tend à l’allégorie. Dans le dépouillement de la composition et dans une gamme sourde de coloris traités en harmonie, Meunier atteint à la décantation et pose des « types » intemporels et permanents. Ici cependant, l’artiste, tout en préservant la grande sobriété d’un métier qu’il veut économe, n’hésite pas à multiplier les techniques pour une expressivité maximale…

Légende ill. : ILL. Constantin Meunier – Hiercheuse descendant à la fosse, n.d. – Inv. 219 – Photo. Alain Breyer

Lien : Musée Félicien Rops

Laisser un commentaire