Rencontre avec Francine Pairon

« Si le Musée a choisi d’accepter cette donation, c’est bien qu’à elle seule, elle ouvre de multiples espaces de réflexion. Ainsi, au-delà de l’intérêt économique non négligeable qu’il représente, au-delà aussi de la qualité tant artistique, qu’historique ou sociale des pièces offertes, ce vaste ensemble permet également d’évoquer une notion cruciale : celle de la transmission. Que conserver ? Que transmettre ? Pour que dire ?… »

C’est ce que Francine Pairon, l’une des filles du Colonel Raymond Pairon (1910-1989) nous aide à comprendre…
Aujourd’hui Directrice de la Section « Création » de l’Institut de la Mode à Paris, Francine Pairon qui vit toujours à Bruxelles, a choisi, avec ses frère et soeurs, d’offrir à la Ville de Charleroi un patrimoine familial riche de sens. La notion même de transmission reste une notion fondamentale, tant pour le Musée, bien entendu, que pour cette famille dont on pressent l’attachement profond à la figure paternelle. Ces quelques propos tenus par Francine nous indique combien ce geste généreux recèle d’amour reçu et à transmettre, d’émotions ressenties et à partager…

C. Aliboni in Georges Vandenbosch 1912-1981 Donation Famille Pairon, Catalogue d’exposition, Musée des Beaux-Arts de Charleroi, du 26 novembre 2010 au 26 mars 2011, éd. MBA Charleroi, 2010

Une réponse pour “Rencontre avec Francine Pairon”

  1. baudoux marc dit:

    Bravo et merci au nom de tous les Carolos, amateurs de Georges. Je l’ai bien connu quand j’étais enfant. Il était super et bon. Il savait les choses et les gens, pourtant, il ne disait jamais rien de violent et je suis certain qu’il serait fier de vous.
    Vous perpétuez sa mémoire. Vous êtes donc de sa famille artistique…..MERCI POUR LUI

Laisser un commentaire