Quand le Musée raconte le folklore wallon…

Fernand Verhaegen - Rondeau de gilles de Binche, n.d. - Huile sur toile - 26 x 45 cm - Coll. MBA – Inv. 1966 - Sabam Belgium 2010 Fernand Verhaegen (Marchienne-au-Pont, 1884 – Montigny-le-Tilleul, 1975)

Réjouissons-nous ! Le temps du Carnaval est venu ! Frappons vigoureusement du pied le sol encore gelé ! Le renouveau est (presque) à nos portes…

Tout récemment entrée dans les Collections du Musée des Beaux-Arts, cette petite huile de Fernand Verhaegen annonce le printemps en éclairant nos longues journées d’hiver par ses touches légères et colorées. Dans une manière que l’on qualifiera volontiers d’ »ensorienne »… Verhaegen parvient à retranscrire ici l’énergie et  la vitalité du Rondeau de Gilles, point d’orgue de ces festivités hivernales en nos riantes contrées.

Dans un texte publié en 1923*, l’artiste explique comment, très tôt, son intérêt devait se porter sur les fêtes et réjouissances populaires en terre wallonne : « Ayant assisté, un jour, à cette débordante folie du Carnaval de Binche, j’eus le coup de foudre ! A cette époque, nous étions tous, ou presque tous les jeunes peintres d’alors, sous l’emprise de l’impressionnisme. Comment donc résister à ce miracle de couleurs ? (…) »

Peintre, pastelliste, aquafortiste et xylographe, Fernand Verhaegen, avec la description de ces carnavals, bals des Climbias, marches et autres   »pasquêyes » par ailleurs très nombreux dans nos collections, nous livre, au travers de son oeuvre,  l’un des témoignages essentiels de l’histoire du folklore wallon.

La vocation d’un peintre du folklore wallon in Almanach wallon 1923, éd. Gauloises, 1923 in MAGREMANNE R., Fernand Verhaegen. Le grand maître du foloklore wallon, éd. Imprimerie provinciale, Charleroi, 2003, p.162