L’art et les tout-petits 2009

Une expérience à vivre et à revivre encore !

En accueillant en 2003, au cœur de ses espaces d’exposition, Terres, un spectacle du Théâtre de la Guimbarde de Charleroi destiné aux enfants de 2 à 5 ans, le Musée des Beaux-Arts de Charleroi affirmait clairement l’intérêt qu’il porte aux tout-petits.

Depuis, en participant chaque année au Festival
« L’art et les tout-petits » mis en place par le même Théâtre de la Guimbarde, son Service éducatif a saisi l’opportunité de s’intégrer dans un réseau dynamique, dont l’objet est le développement de la sensibilité artistique des enfants dès le plus jeune âge. Il confirme par ailleurs une recherche toujours plus active dans le domaine, au combien complexe et fascinant, de la création plastique pour les tout-petits.

Un Festival 2009 pour vivre seul ou en totale complicité avec bébé, des expériences multisensorielles, au croisement des expressions artistiques…

Sur réservation.

+ d’infos: http://laguimbarde.be

Partager avec vos amis

L’art et les tout-petits 2009, c’est tout tracé !

Ça s’est terminé dans la bonne humeur générale… Une semaine de spectacles, de performances et d’ateliers au Musée des Beaux-Arts, au sein de l’exposition de référence « Les belles Impressions ». Une semaine intense, consacrée au travail artistique avec les tout-petits.

Comment tenter d’approcher, comment oser entrer dans leur monde ? Leur monde à eux, régi par des critères d’appréciation déjà bien plus marqués qu’on ne le soupçonne. Autant de variables si peu maîtrisables… L’occasion était donnée aux parents, au travers des différentes expériences proposées, de découvrir certaines facettes parfois insoupçonnées de ces petits êtres qui occupent pourtant si bien leurs journées… leurs nuits parfois.
Comment donner aux tout-petits, les moyens et l’envie de s’« ouvrir au monde », un monde complexe et codé qu’ils explorent chaque jour davantage. Comment leur donner du plaisir autrement, comment faire naître l’émotion… Une réflexion menée au cours de la semaine, dans les ateliers et lors des moments d’échanges qui se sont tenus aussi bien au Musée que dans les autres lieux investis pas le Festival.

Une semaine au cœur d’une approche « multidisciplinaire » qui, telle une boule à facettes, a interpellé voire émerveillé chacun d’entre nous, forcément. Une édition qui va laisser de belles impressions dans la tête de tous ceux, les petits comme les grands, qui l’auront vécue de près.

Le plein de bonheur pour « tracer »… La tête pleine d’envies et de projets !
Barbara Allard
Pour le Service éducatif

Laisser un commentaire